Football thur et doller - La passion partagée

Les échos


11/08/2017: Paroles d'entraîneur

Cyril Fer (FC Lauw)

« Nous abordons ce match de coupe de France avec quelques absents mais avec l’ambition de créer un exploit. La tâche sera compliquée mais nous donnerons tout pour y parvenir. Concernant le championnat, on se retrouve dans un groupe assez relevé. Notre recrutement a été cohérent avec l’arrivée de joueurs ayant tous évolué a un niveau superieur comme Johnny Salardi, Kader Boumaiza, Loïc Wintenberger et Ralph Jenn de Sentheim ou encore Fausto Franco de Burnhaupt-le-haut. Comme la saison dernière, nous essaierons de jouer chaque match pour le gagner avec l’objectif de finir à la meilleure place possible, pourquoi pas la première ! »

Pas de langue de bois à Lauw. Cyril Fer est ambitieux.

 

Objectif pour le FC Lauw: la meilleure place possible!


11/08/2017
0 Poster un commentaire

11/08/2017: Paroles d'entraîneur

Loïc Sommer (SR Saint-Amarin)

« Ce premier tour face à Brunstatt qui sera une équipe de haut de tableau en promotion Honneur, sera probablement équilibré. En cette période estivale, les effectifs des diverses équipes seront encore bien incomplets. Je découvre ici un effectif stable avec deux seuls départs et trois arrivées. Coté ambitions, il faudra rapidement se rassurer et se mettre à l'abri afin de pérenniser le club en R.3 (PE) et mettre dans le bain quelques jeunes U18 et U19. Notre équipe 2 devra joueur le haut de tableau et se montrer ambitieuse afin de réduire un écart trop important entre équipe fanion et équipe dite de réserve. »

Loïc Sommer arrive à Saint-Amarin avec des ambitions certaines et assuré de la confiance manifestée par les SRSA.

 

 

Loïc Sommer a rejoint les SR Saint-Amarin. Le début d'une belle aventure


11/08/2017
0 Poster un commentaire

11/08/2017: Paroles d'entraîneur

Jean-Michel Adnet (AS Aspach-le-Haut)

« J'aborde cette nouvelle saison sereinement et avec plein d'ambition. Et j’espère franchement jouer la montée malgré le changement de groupe. Concernant la coupe de France, j’aimerai aller au delà du second tour. C’est toujours une bonne expérience. Je fais totale confiance aux joueurs. Cela fait trois ans que nous mettons des choses en place et que les garçons y adhèrent. Deux arrivées, deux départs. L'effectif n'a pas beaucoup changé».

Jean-Maichel Adnet n’est pas très bavard…

 

Sur le terrain, en équipe deux, ou sur le banc de touche, Jean-Michel Adnet fait confiance à ses joueurs.


11/08/2017
0 Poster un commentaire

25/04/2016: Le ciel leur tombe sur la tête !

Le ciel leur tombe sur la tête !

 

Je ne fais pas du tout partie de ceux qui s’en prennent systématiquement aux arbitres, à certains joueurs ou à certains spectateurs lorsque je ne partage pas leur avis. Mais je ne peux non plus m’empêcher de dire tout haut ce que je pense souvent tout bas lorsque cela me déplait.

 

On appelle cela la liberté d’expression. Elle s’applique pour les uns mais également pour les autres. Autant mettre les choses au point d’entrée.

Week-end après week-end, on en voit des choses. Des vertes et des pas mûres diront certains. Et lorsque cela ne se passe pas sur nos terrains de football amateur, il suffit de brancher sa télé sur une chaine sportive pour constater que les polémiques se suivent et se succèdent à un rythme d’enfer.

On fait et on refait le match. On passe certains extraits une dizaine de fois et les « experts » présents pour analyser ne tombent, malgré tout, pas toujours d’accord. Chacun a sa vision, chacun son opinion. Comment pourrait-il en être autrement sur nos terrains, de la DH à la D3 A et sans parler de la pyramide B ou des championnats de jeunes. Rarement, trop rarement, tout le monde est d’accord…

 

Dimanche, j’ai assisté à la sortie de certains joueurs frustrés qui, à leur retour aux vestiaires, en voulaient à un arbitre pourtant excellent et dont toutes les décisions étaient justifiées. Mais des noms d’oiseaux (pour ne pas dire pire) ont fusé de la bouche de l’un ou l’autre joueur déçu d’avoir perdu le match qu’il ne fallait pas perdre… Et pourtant…

 

Samedi soir, j’étais dans les tribunes du stade de France. Une belle finale de la coupe de la Ligue et une petite victoire du PSG face à une belle équipe de Lille. A priori, rien de spécial et pourtant, une nouvelle polémique sur le fameux premier but de Pastore. Allez savoir… Les spécialistes n’arrivent pas à se mettre d’accord, même le lendemain. Moi, je raisonnerai plus simplement : il y a but parce qu’il a été accordé par l’arbitre… Un raisonnement aussi simple que celui que tenait un ancien quand, petit garçon, je lui demandais de m’expliquer la règle du hors jeu. « Tu sais petit, il y a hors jeu lorsque l’arbitre dit qu’il y a hors jeu » Ne cherches pas à comprendre...

 

Pendant que l’on se posait des questions au stade de France, à près 550 km de là, une équipe de P.E. se voyait refuser le but de la victoire à la 90e’ + 3. De manière très injuste m’a-t-on raconté dimanche. Une victoire refusée, une décision bien sûr contestée et suivie par deux cartons rouges ! De quoi se sentir frustré et volé selon les uns. Là, c’est le ciel qui leur tombe sur la tête. Mais il ne m’appartient pas de juger. Je n’ai rien vu, je n’étais pas présent… Dont acte. Je ne fais que rapporter des faits qui m’ont été rapportés. Une affaire qu'il faudra juger avec les éléments qui seront transmis à la commission qui en sera chargée.


25/04/2016
0 Poster un commentaire